mercredi 11 septembre 2013

Le poumon vous dis-je !...



...répète Antoinette au Malade imaginaire.
De là à prétendre que Molière avait dans sa troupe un acupuncteur venu tout droit de Chine…il y a peut-être un peu loin.

Nous avons tous appris le rôle physiologique du poumon qui oxygène le sang et le nettoie du gaz carbonique en le renvoyant à l'extérieur du corps.
C'est par ce rôle qu'il est un des principaux fournisseurs de Qi, l'énergie vitale.
Il  gouverne le processus de communication et d'échanges.
Il contrôle les pores de la peau, les poils, le nez.

Il est associé au Gros intestin dans l'élément Métal, élément de la saison automne dans laquelle nous nous trouvons présentement.
L'excès de métal apporte la tristesse, c'est pour cela que je vous encourage, en ce moment plus que jamais, à cultiver votre joie de vivre au quotidien. Vous aurez ainsi un métal en équilibre et une clarté de vision sur le monde qui vous entoure.

Il existe différentes techniques pour équilibrer le métal et, plus particulièrement, le poumon.
Par exemple un exercice de Qi Gong Tao Yin Fa, dans sa version construite par Fabien Maman, associant le mouvement, la couleur et le son. Exercice que nous pratiquons lors de nos ateliers Voix Vive aux Echos deSoi.
Le plus simple restant de respirer.
Vous comprenez dès lors mon  obsession quant à la respiration dans les derniers articles.

Nous n'avons pas tous les connaissances nécessaires pour stimuler le point de tonification ou de défusion adéquat. Et d'ailleurs pourquoi défuser plutôt que tonifier ? Et vice versa ?
Ni le temps, ou l'envie de pratiquer le Qi Gong quotidiennement (et pourtant quel bénéfice pour notre santé !).
Alors transformons simplement un geste réflexe en geste conscient et emplissons nos poumons de bon air en pleine conscience.
Pour ceux qui craignent la pollution des grandes villes, zou…direction le parc le plus proche. Un square fera l'affaire, ou même le premier arbre du quartier.
Respirez au milieu des arbres et pensez au magnifique échange auquel vous êtes en train de participer.
Vous donnez en expirant à l'arbre l'élément dont il a besoin pour se nourrir, et lui en expirant vous donne celui qui vous est nécessaire.
Vous vous faites ainsi un double cadeau : vous renforcez votre énergie vitale et vous retissez le lien  si fort qui nous lie à la nature (si besoin était).
De quoi vous mettre en Joie ! Non ?

Et ainsi vous cultivez votre joie de vivre au quotidien.
Un cadeau de plus !
Comme on dit chez moi :
"Eh ! C'est beau !"

1 commentaire: