mardi 3 septembre 2013

Le souffle c'est la vie (2)



Bien, vous avez observé votre respiration, lu tous les bienfaits qu'une respiration profonde, ou dite abdominale, peut vous apporter, mais…vous n'arrivez pas à respirer plus bas que votre sternum !

Retenez ce petit exercice :
Allongez-vous et posez vos mains sur votre nombril en ne pensant qu'à observer votre respiration.

Ici deux cas de figure :
Vous sentez le mouvement de votre ventre qui soulève et abaisse vos mains.
Maintenant comme au vélo : sans les mains. Puis asseyez vous et laisser revenir les mêmes sensations, d'abord les coudes sur les genoux, puis les mains sur les genoux puis dans une position assise habituelle.
Enfin la troisième étape : debout.
Si vous ne retrouvez pas les sensations précédentes, vérifiez que vos genoux ne sont pas "verrouillés"(tendus vers l'arrière) en les pliants légèrement l'un puis l'autre. A ce moment votre bassin va légèrement basculer vers l'avant en effaçant naturellement votre cambrure et donc en relâchant les lombaires, et vous pourrez retrouver votre respiration abdominale.

Second cas de figure : vous ne sentez rien.
Alors vous allez encourager votre diaphragme à changer ses habitudes en "gonflant" votre ventre de façon volontaire. Comme cette respiration abdominale est celle de notre naissance et de notre petite enfance, la mémoire de votre corps va se mettre en route et le mouvement suivre.
Si votre respiration reste haute, et que vous avez vraiment envie d'expérimenter une respiration plus profonde, venez me voir aux Echos de Soi, je vous accompagnerai dans votre recherche.

Il y a quelque temps de cela, j'accompagnais une petite fille dans l'apprentissage de cette respiration et soudain elle  protesta :
"Mais si je respire comme ça je ne peux penser à rien d'autre".
Réflexion fort juste.
Lorsque vous mettez en place cette respiration, vous avez besoin de respirer en conscience, c'est-à-dire hors d'un mode réflexe.
Les premiers temps c'est incontournable.
Au fur et à mesure elle peut s'installer comme habituelle, réflexe et vous n'aurez plus besoin d'y penser.

Les circonstances de notre vie quotidienne font que nous reprenons facilement une respiration plus haute, le plus souvent le stress en est responsable.
C'est alors le moment de revenir à cette respiration consciente, qui va vous amener à prendre de la distance.

Et lorsque vous êtes au calme chez vous, que vous respirez "bas", vous pouvez aussi simplement respirer en conscience pour vous recentrer, créer la vacuité et l'espace dans votre esprit, méditer. Bref en tirer de nouvelles expériences profitables.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire