samedi 1 novembre 2014

Il était un Fa

Je trouve que la saison se prête bien à l'idée de conte.
Elle va d'ailleurs s'y prêter de plus en plus avec l'entrée dans l'hiver et les longues soirées propices aux veillées près du feu.

L'entrée dans l'hiver, oui, car c'est à partir du 5 novembre que nous allons ressentir les prémices de la montée de cette énergie d'eau.

Mais ne précipitons pas les choses et vivons pleinement ces derniers jours d'automne dans ce que nous appelons l'intersaison.

Après nous être dépouillés de tout ce qui nous est devenu inutile, comme les arbres avec leurs feuilles, nous allons transmettre ces énergies à la terre pour quel en fasse un magnifique humus pour nous booster au retour du printemps.

La terre.

Clef de Fa - Crédit : D. Baconnet
Selon le physicien John Sternheimer, elle vibre la note Fa (à une fréquence extrêmement basse, évidemment).
D'autre part, le Nei Jin Su Wen - bible des acupuncteurs traditionnels attribuée à l'empereur Huang Di - vieux de 25 siècles (environ), attribue la même note à la rate : organe phare de l'élément terre.

L'intersaison est le moment de s'occuper de cet élément terre, durant les 18 jours encadrant la date de changement de saison (ici donc, le 5 novembre).
La rate, à qui l'on associe le pancréas, et l'estomac.



Nous connaissons tous l'expression : se mettre la rate au cout-bouillon.
Elle correspond parfaitement au déséquilibre de la rate qui se traduit par la rumination. J'aime beaucoup l'image suivante : mettre son linge à laver dans la machine, la faire tourner sans eau et sans lessive en attendant qu'il soit propre.
Résultat ?
ça tourne, ça tourne, ça tourne. Mais ce n'est pas très efficace.

Alors pour vous aider à équilibrer votre rate je vous propose une mélodie de Mozart en Fa Majeur qui me semble bien convenir à la saison.
Si vous avez envie de la fredonner vous pouvez choisir le son OU, qui agit sur la rate.
Et si vous avez envie de visualiser une couleur, un joli jaune ocre. Laissez-vous inspirer par les couleurs des dernières feuilles.





Et si vous ressentez le besoin d'un travail un peu plus soutenu, n'hésitez pas à me contacter.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire